Vers à soie
Obervations sur l'histoire naturelle, sur la physique et sur la peinture, avec des planches imprimées en couleur par M. Gautier. Planche face page 132
Illustrations de Jacques Fabien Gautier d'Agoty (1716-1785), Paris : chez Delaguette, 1752-1755, 1753.
BnF, Réserve des livres rares, S-5694
© Bibliothèque nationale de France
« Un homme à projets, que j'ai connu chez Calsabigi, me parut envoyé du ciel pour me faire un revenu même au-dessus de mes désirs. Il me parla des gains exorbitants des manufactures en étoffes de soie, et de ce que pourrait faire un homme qui possédant des fonds aurait le courage d'entreprendre une fabrique d'étoffe de soies peintes comme celles de Pequin. Il me fit voir que les soies étant parfaites, les couleurs fines, et nos dessinateurs supérieurs à ceux de toute l'Asie, on pourrait gagner un trésor. Il m'a convaincu que faisant payer les étoffes un tiers moins que celles qu'on faisait venir de la Chine, et étant même plus belles, toute l'Europe les préférerait, et que tout de même malgré le bon marché l'entrepreneur gagnerait le cent pour cent. » (Histoire de ma vie, II, p. 188-189.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander