La bibliothèque de l'université de Göttingen
Georg Balthazar, éditeur, 1740.
Estampe, 28 x 44 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, LI-72-FOL (6)
© Bibliothèque nationale de France
« Ce chevalier de Rosignan, bel homme, bon officier, aimant le vin, les femmes et plus encore les garçons, m'amusait en ceci que n'étant pas homme de lettres, il savait par cœur la Divine Comédie de Dante. Il n'avait lu que ce seul livre et il en citait à tout moment et à tous propos des passages, les interprétant selon son goût. C'était un ridicule qui souvent le rendait insoutenable dans la société, mais qui amusait beaucoup ceux qui connaissaient bien le grand poète, et admiraient sa beauté. Le proverbe cependant qui dit qu'il faut se garder d'un homme qui n'a lu qu'un seul livre est toujours vrai. » (Histoire de ma vie, III, p. 810-811.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander