Costume de femme avec plumes de paon
Dessins et croquis de costumes pour les opéras représentés à Paris et à Versailles de 1739 à 1767
Louis-René Boquet (1717-1814).
BnF, Département des Manuscrits, Rothschild 1462 (1519-3-12), n° 61
« De tout temps Venise eut des courtisanes célèbres plus par leur beauté que par leur esprit ; les principales de mes contemporaines furent cette Ancilla et une autre nommée Spina : l'une et l'autre, filles de bacarol ; l'une et l'autre mortes jeunes après s'être avisées de se donner à un métier par lequel il leur paraissait de s'anoblir. Ancilla à l'âge de vingt-deux ans se fit danseuse et Spina voulut devenir chanteuse. Celui qui fit devenir Ancilla danseuse fut un danseur nommé Campioni, Vénitien qui, dansant le sérieux, lui apprit toutes les grâces dont sa belle figure était susceptible, et l'épousa. Spina apprit la musique d'un castrato qui s'appelait Pepino da la Mamana qui ne pouvait pas l'épouser ; mais elle fut toujours moins que médiocre, et poursuivit à vivre du prix qu'elle retirait de ses charmes. Ancilla a dansé à Venise jusqu'à deux ans avant sa mort. » (Histoire de ma vie, I, p. 552)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu