Le pinceau plus ou moins flexible et épais, chargé d’une encre plus ou moins saturée, trace le contour du dessin, selon une approche calligraphique. Le lettré comme le peintre exploitent le même répertoire de traits, mince, épais, court, long, droit, sinueux.