Édition révisée du Bogu tu de l'ère Xuanhe par le Dongshutang
  
Éditeur : Huang Sheng (XVIIIe siècle)
Dynastie des Qing, ère Qianlong, 1752
Édition xylographique illustrée
30,5 x 19,5 cm ; bois : 24,5 x 15,5 cm
BNF, Manuscrits orientaux, chinois 1110-1116

La période des Song du Nord (960-1127) marque la naissance des disciplines archéologiques et épigraphiques, le commencement d'un examen méthodique des pièces et l'inauguration de grandes collections impériales d'objets anciens. Toutes ces nouveautés sont rendues manifestes par les premiers catalogues scientifiques, dont certains illustrés avec grand soin. À partir de l'an mille, la vaisselle de bronze de la haute antiquité, découverte fortuitement près des sites des anciennes capitales des dynasties des Shang et des Zhou dans la province du Shaanxi, suscite un engouement de la part du monde savant mais aussi de la sphère politique. Les pièces de bronze sont collectées à travers tout l'Empire par l'empereur Huizong à partir de 1108, non comme œuvres d'art mais pour servir de modèles qui pourraient être copiés pour la préservation des rites dans un désir de retour à la pureté des styles antiques originels. Les nombreux objets exhumés - plus de cinq cents bronzes des hautes époques au cours de la brève dynastie des Song du Nord -, gravés de textes en écriture archaïque, sont laborieusement déchiffrés, et leur étude systématique se développe parallèlement. Cette riche moisson donne lieu à la constitution d'une trentaine de catalogues dont les plus éminents sont le Kaogu tu de Lü Dalin publié vers 1092 comportant 224 objets, et un peu plus tard le volumineux Bogu tu de l'ère Xuanhe (1119-1125), publié sous les auspices de l'empereur Song Huizong. Il est aussi connu sous le titre Chongxiu Xuanhe bogu tu lu, Édition révisée des dessins et du répertoire de tous les objets de l'ère Xuanhe. Ici sont présentés deux miroirs circulaires dont l'une des faces est décorée des vingt-huit "mansions" ou constellations zodiacales de l'astronomie chinoise, l'autre des huit trigrammes du Livre des mutations.