Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

José Herasio, corde élastique

Circo Heros
Tournée aux Pays-Bas, 1966
Centre national des arts du cirque, fonds Ariane Touzé
© D.R.
En débit de son apparente simplicité d’apparence comme d’usage, la corde élastique est un agrès paradoxalement complexe. La tension permanente exercée par le corps qui y prend appui rend l’équilibre de l’acrobate d’autant plus instable, mais offre aussi une surface de réception plus « confortable » qu’un câble d’acier pour y retomber à cheval ou sur les pieds. Discipline ancienne dont la pratique de la slackline pourrait être l’héritière, la corde élastique a longtemps été l’apanage des familles de cirque. Sur cette photographie de 1966 José Herasio, propulsé haut par l’impulsion de la corde, tourne un saut périlleux au-dessus de la piste du Circo Heros, un établissement qui appartient à la famille Togni et qui s’est produit pendant près d’une décennie dans plusieurs pays d’Europe du Nord.