Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Décoration de frises polychromes à l’antique de la façade du cirque Napoléon

Gravure avec rehauts de couleur, 1852
Collection Jacob/William. CNAC, Châlons-en-Champagne ; La Tohu, Cité du cirque Montréal, Québec
© Centre national des arts du cirque, collection Jacob/William
Élève de Charles Percier aux Beaux-Arts de Paris, confronté en Sicile à l’architecture de la Grèce Antique, l’architecte Jacques-Ignace Hittorff s’entoure d’artistes de formation néo-classique pour décorer le deuxième cirque commandé par Louis Dejean : le cirque Napoléon. Créé par un écuyer britannique des Dragons de sa majesté, le cirque moderne est avant tout équestre, jusqu’à la fin du XIXe siècle. Les frises du cirque Napoléon – actuel cirque d’Hiver – célèbrent le cheval, à l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice, par des frises sculptées en bas-reliefs exploitant des thèmes mythologiques et des tableaux, exécutés par des artistes affirmés, sous la direction de James Pradier : Francisque Duret, Eugène-Louis Lequesne, Astyanax-Scévola Bosio, Jean-Pierre Dantan, sculpteurs et les peintres Nicolas Gosse et Félix-Joseph Barrias.