Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Le Kouen-Gen, le diabolo chinois originel

1893
Cette image du Kouen-gen vient illustrer un article du Docteur Ernest Martin pour la revue La Nature, de 1873, sur les Jeux chinois. Le spécialiste des traditions et des coutumes chinoises contredit la définition littérale qui désigne ce petit objet en bambou comme un « appareil qui fait le vide ». Il le décrit comme l’assemblage de deux toupies rudimentaires formées de deux cylindres plats reliés par une tige, auquel le « gymnaste » imprime des rotations très rapides. Deux orifices ouverts dans chacune des parties produisent à grande vitesse un sifflement caractéristique.
Introduit en France à la fin du Directoire, cette « toupie volante matelassée de cuir, feutre ou caoutchouc » fait l’objet de transformations successives pour en améliorer le maniement. Des polémiques naissent autour de l’attribution de son invention, revendiquée par Gustave Philippart, qui le fera breveter. Descendant du premier Mac Sovereign, Mac Sovereign III, qui s’appelle Wolfgang Schnieder, né en 1942, vu à plusieurs reprises chez Medrano ou Rancy entre 1952 et 1957, reprend l’exercice du looping. En 1965, le public du Cirque Amar est surpris et finalement charmé par la dextérité de Wong Mow Ting – un « vrai » chinois né en 1907 au sud de Pékin – qui alterne manipulation de bâtons, de toupies et… de diabolos.
 
Voir aussi :
- Site du Petit Musée du Diabolo.
 
Sources :
- Article « Le diabolo. Il fait fureur à Paris et en Province » dans Le Petit Parisien du 19 septembre 1907.
- Article « Le Diabolo est-il un jeu ou un sport ? » dans La Vie au grand air du 29 février 1908.
- Article « Comment j'ai lancé le ‟diaboloˮ » dans La Publicité Moderne de juillet 1907, p. 10 à 12.
- Jugement sur la valabilité du brevet de Gustave Philippart pour l’invention du diabolo dans Le Temps du 30 avril 1908 (bas de la 1re colonne).
- Le Journal des Débats du 31 octobre 1907, rubrique « Au jour le jour ».
- Article « Wong Mow Ting » par Marc Guerre dans Le Cirque dans l’Univers n°58, 3e trimestre 1965, p. 22.