Clowns, chevaux et écuyères
Dessin préparatoire pour un éventail à décor de scènes de cirque
Signé par John Lewis Brown, peintre, et dédicacé « À son ami Molier », le 17 mai 1883
Lithographie, 34,8 × 61 cm (feuille)
BnF, département des Estampes et de la photographie, DC-543-FOL
© Bibliothèque nationale de France
Préparé tout au long de l’année, attendu par un public choisi, le spectacle d’artistes amateurs du cirque d’Ernest Molier est un véritable événement auquel chacun brûle être invité. Bâti sur des exercices équestres avant tout, le spectacle réunit sur la piste des aristocrates amis des chevaux qui répètent des prestations de haute école, de dressage et de voltige ainsi que de petits ballets et des entrées clownesques.
John Lewis Brown (1829-1890), peintre français d’origine écossaise a immortalisé quelques scènes interprétées par Ernest Molier en maître de manège, une amazone, comtesse ou duchesse, un couple d’acrobates équestres et un chevalier à la perruque à pointes des clowns du XIXe siècle conduisant un cheval de chiffon.
L’une de ses œuvres dédiées au cheval intitulée « L’Écuyère du cirque Mollier (sic) », une aquarelle de 46 x 36 cm, figure dans les collections du Musée d’Albi consacré à Toulouse-Lautrec.
Le cirque Molier créé en 1880 dans un manège privé, au 6 rue de Bénouville, près du Bois de Boulogne, donne ses représentations annuelles uniques jusqu’en 1933, date du décès de son créateur Ernest Molier.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander