Au cirque, projet d’éventail avec un clown, M. Auguste et une écuyère à panneau
Au cirque
Dessin de Henri-Gabriel Ibels (1867-1933), 1893
Lithographie en couleurs, 46 × 23 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, DC-646-FOL
© Bibliothèque nationale de France
Dès sa naissance à la fin du XVIIIe siècle et jusqu’aux années 1920, le cirque est à dominante équestre. Les clowns accompagnent traditionnellement les exercices des écuyères à panneau ou montées en amazones, mais aussi des écuyers qui pratiquent des manœuvres. Constamment présent dans la piste avec ses mimiques et ses pirouettes, mais néanmoins attentif, il présente les accessoires, ballons (cerceaux) de papier, rubans ou cravache nécessaires aux évolutions des artistes à cheval.
Peu à peu, le clown en souquenille brodée et collerette de dentelle, doit partager son espace avec l’auguste facétieux, depuis l’arrivée de M. Auguste, rebaptisé Gugusse par le public (James Guyon) vers 1880 au Cirque d’Été. Le clown et l’auguste ne deviendront réellement partenaires qu’avec la mutation du clown en maître du jeu.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander