Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Pompiers japonais faisant des exercices sur des perches

24 janvier 1912
Photographie de presse de l’agence Rol (Paris), réf. 18078
Tirage positif d’après un négatif sur verre, 13 x 18 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, EST EI-13 (132)
© Bibliothèque nationale de France
La photographie ci-dessus met en valeur l’impressionnante enfilade de pompiers japonais en équilibre sur leurs échelles, en uniforme aux armes de leur brigade. Traditionnellement présentée au moment du Jour de l’An japonais, en janvier de chaque année, le Dezomeshiki, entre attraction et cérémonie, exalte la détermination, la force et l’agilité des soldats du feu de la ville de Tokyo – anciennement Edo ou Yedo – régulièrement en proie aux flammes, ces terribles « fleurs d’Edo ».
Des illustrateurs d’estampes réputés ont reproduit le combat, les visages grimaçants sous l’effort, les tatouages – irezumi – aux motifs de dragons, ou les longues processions hérissées d’échelles et de bannières des soldats du feu en cotes uniformes ou en armures de samourai. Ando Hiroshige (1797-1858), lui-même héritier de la charge d’officier du feu de son père à la mort de celui-ci lorsqu’il avait 12 ans, sert le shôgun dans sa brigade du feu avant de se consacrer complètement à la peinture.
 
Voir aussi : Dezomeshiki, extrait d'un film Pathé, 1925.