Hacker and Lester, acrobates sur cycles
Lithographie en couleur
Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, http://www.mucem.org/, n° d'inventaire 69.6.2E
Photo © RMN-Grand Palais (MuCEM) / Gérard Blot
Avide de nouveauté, le cirque a toujours été à l’affût des évolutions techniques développées au sein des sociétés qui l’accueillent. En s’appropriant les premiers cycles, il répond à la fois à un désir de diversifier son répertoire et à un besoin récurrent de valoriser l’effet miroir entre son public et ses praticiens : le cheval a longtemps répondu à cet objectif en s’imposant simultanément comme un animal lié au quotidien et un formidable support spectaculaire. Le Grand Bi utilisé par ces deux acrobates illustre bien cet enjeu déterminant pour les directeurs de troupes et l’affiche est habilement conçue pour donner envie aux spectateurs potentiels de venir vérifier la virtuosité de ces artistes et leur maîtrise d’un véhicule utilisé bien plus sagement par le commun des mortels.
 
> Source de l'image
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu