Pascha, cheval des Schumann (Arabe gris)
Salut du cheval par Paulina Schumann
Pascha, cheval de rappel de Paulina Schumann, écuyère
Paulina Schumann, exercice de dressage
Benny Schumann à 16 ans sur Bisan (étalon portugais)
Les Schumann : Fantaisie mexicaine, mise en scène Paulina Schumann
Circus Schumann, équitation comique
Imprimerie J. Weiner, (Viennne, Paris), 1900-1901.
Lithographie en couleur, 63 x 94 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DN-1 (WEINER, J.)-FT6
© Bibliothèque nationale de France
Accueilli en avril 1901 à l’Hippodrome de Paris, un établissement ré-ouvert en mai 1900 place de Clichy et rebaptisé « Hippo-Palace », le cirque d’Albert Schumann présente exercices d’équitation et éléments de pantomime.
Cette affiche, initialement imprimée en Autriche par J. Wiener, est utilisée pour la saison parisienne et éditée rue Bergère à Paris, toujours dans sa version originale. Apposées directement sur l’image, s’affichent des notions évoquant certaines difficultés à maîtriser un cheval en cours d’apprentissage : [Schulpferd : cheval « écolier »], aux prises avec un « gamin cordonnier » [Schusterbub] ?, sur la défensive [Stützig], en train de s’emballer [Durchgehen], se cabrer [Baümen], hésiter à avancer [Scheuen] ou ruer en tombant sur les genoux [Auf den kneeen ausschlagen].
Il faut toute l’obstination d’Albert Schumann pour obtenir d’un cheval parfaitement dressé de simuler les hésitations, les maladresses et les résistances d’un animal en cours d’apprentissage… et mal guidé !
Traduction Kati Wolf, Cnac
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu