Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

L’enlèvement de la fiancée

Troupe des djiguites d’Eriston, sous la direction de Zrassa Touganova et Varyi Denissov
La Gonka du Cirque de Moscou, sous la direction de Mikhaël Touganov, Palais des Sports de Paris, novembre 1965
BnF, département des Arts du spectacle, FOL-PHO-22 (16)
© Photo Louis Bouchery / Bibliothèque nationale de France
Prétexte à des scènes de poursuites, de combats et de joutes équestres par l’ensemble de la troupe des Touganov, la légende de l’enlèvement de la fiancée, puisée dans la tradition orale des veillées des steppes, permet de terminer avec panache un spectacle des cavaliers de la Gonka 1965 réunissant un panel choisi de troupes russes exceptionnelles. Ce tableau, qui convoque toutes les facettes d’un art consommé, la voltige à la cosaque, présente à un rythme vertigineux tout l’éventail des exploits des voltigeurs et une écurie de chevaux choisis eux aussi pour leur beauté et leur nervosité. Scénographie, costumes et musique aux teintes tout en contrastes, vives et suaves, accompagnent une narration où s’expriment un désir de vivre fort et combatif et l’inspiration romantique de l’âme slave, tous ingrédients que les diverses versions du Cirque de Moscou ont su exploiter pour créer l’événement à chacune de leur tournée en Europe.