Tente ménagerie et concessions
Ensemble des tentes du cirque Barnum & Bailey
Tournée française, 1902
Photographie positive
BnF, département des Arts du spectacle, 4-PHO-22 (32)
© Bibliothèque nationale de France
La vie quotidienne sur le « lot », le terrain où s’installent traditionnellement les cirques en Amérique, est souvent le théâtre de scènes cocasses ou imprévues. Cette photographie montre sans doute les « aboyeurs » du Side Show, c’est à dire les hommes qui haranguent la foule juchés sur de petites estrades, abrités par un parasol les jours de grande chaleur. Coiffés d’un chapeau, cravatés, mais en bras de chemise, ils prennent la pose devant un wagon de transport de matériel qu’il faut imaginer peint en rouge vibrionnant. Sur la droite, adossé au fourgon, on devine un géant, l’un des artistes exhibés sous une tente montée face à la ménagerie et qui accueille phénomènes, curiosités et prodiges de la nature. Légèrement en retrait, un autre wagon, rouge également, les flancs semés d’une multitude de petites portes, héberge quelques dizaines de chiens. Il porte le numéro 98 et illustre bien cette obstination du cirque américain à définir scrupuleusement une place pour chaque chose. Il est vrai qu’avec 600 chevaux, 1 500 personnes et près de 1 000 animaux, tous acheminés quotidiennement d’une ville à l’autre, il n’y a guère de place pour le hasard ou l’improvisation.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu