Au cirque : clowneries, facéties…
Imagerie d’Épinal n° 413
Estampe éditée par Pellerin & Cie (Épinal), 1892
Gravure sur bois en couleurs, 40 x 30 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, FOL-LI-59 (12)
© Bibliothèque nationale de France
Inscrite dans une série de scènes de genre chères à l’imagerie d’Épinal, cette planche décrit les saynètes familières d’un cirque au XIXe siècle. La récente apparition des éléphants sur les pistes en fait un sujet central. Représentés sans retenue dans diverses postures qui illustrent leur agilité et leur facétie, deux de ces gros animaux, à l’instar des humains, pèsent chacun à leur tour sur une balançoire rustique. Planche de bois mobile posée sur un axe, très prisée des promeneurs des jardins, désignée tout simplement par le terme de « tape-cul » ou « tappe-cul », elle côtoie jeux de bagues, jeux de volant et autres tirs à l’arc.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu