La cage des animaux féroces au Jardin des Plantes
La ménagerie du Jardin des Plantes de Paris
Série Le Jardin des Plantes, estampe n°30
Images d'Épinal éditées par la Maison Pellerin & Cie, 1861-1864.
Gravure sur bois en couleur, 43 x 30 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, FOL-LI-59 (7)
© Bibliothèque nationale de France
Ouverte le 11 décembre 1794 par Jacques Bernardin de Saint-Pierre dans le cadre du Museum d’histoire naturelle de Paris, la ménagerie du Jardin des Plantes accueille les animaux des forains confisqués à Paris et dans ses faubourgs, les animaux de la ménagerie du Raincy, propriété du duc d’Orléans, et les cinq derniers pensionnaires de la Ménagerie royale de Versailles, quasiment abandonnée sous la Régence et décimée à la Révolution. Buffon recense alors un couagga, un lion, un rhinocéros, un pigeon huppé et un bubale. Le rhinocéros offert en septembre 1769 par le gouverneur de Chandernagor à Louis XV, naturalisé, figure actuellement dans la grande Galerie de l’évolution du Muséum de Paris.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu