Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Patty, Merveille du Monde, équilibriste et antipodiste

Affiche d’artiste
Affiches américaines, ateliers Alex Hoenig (Berlin), 1890
Lithographie en couleur, 95 x 70 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DN-1 (HOENIG)-FT6
© Bibliothèque nationale de France
L’art et la pratique du jonglage traversent les époques et les cultures, avec des variantes. Le jonglage classique conjugue équilibres et souplesses (contorsion). Le jonglage avec les pieds, pratiqué allongé, se situe aux confins du jonglage de force et de l’icarisme, qui propulse et reçoit des enfants ou des adultes.
Cette affiche de Patty donne une vision de la catégorie d’objets que l’antipodiste fait virevolter avant de les rattraper : objets en volume soit lisses et ronds, soit munis de côtés, qui forment le socle de passes adroites d’une petite surface à une autre. Dans le champ du spectaculaire, la taille des objets augmente la tension. Des meubles comme des tables de toutes tailles rejoignent souvent d'autres accessoires du quotidien, lampes ou petits tapis.
Perpétuée par certains antipodistes, la tradition de jonglage de roues ou de croix de Malte effectué du bout des pieds, aurait une origine rituelle en hommage au soleil.
Cette affiche fait écho à une autre, apparue à la génération suivante, pour la saison 1908 du cirque Ringling Bros. Immortalisés par l’affichiste Strobridge, elle présente les équilibres de tête d’Alexander et Felix Patty, dont le photographe Frederick Whitman Glasier (1866-1950) fixe également les exploits sur sa pellicule. L’une des épreuves publiées dans « Circus », recueil de photographies paru en 2009, montre les deux frères Patty, icariens, au programme de Barnum & Bailey en 1903 et une autre, Alexander Patty, seul, qui descend un escalier sur la tête en sautant de marche en marche en 1908. Qualifiées également de « merveilles », ces prouesses pourraient perpétuer l’héritage de Patty, équilibriste et antipodiste représenté ci-dessus en 1890 sur l’affiche d’un atelier de Berlin.
 
Voir :
Frederick W. Glasier, Peter Kayafas, Deborah Walk, Luc Sante, Circus: The Photographs of Frederick W. Glasier, New York, Eakins Press Foundation, 2009, p. 74 et 78.