« M'sieu le clown, rendez-moi mes tortillons ! »
Une de l’hebdomadaire pour enfants Mon journal numéro 38, 18 Juin 1904
Impression photomécanique d'après un dessin de Henry Morin
BnF, département des Arts du spectacle, ICO CIR (CLOWNS)
© Bibliothèque nationale de France
La scène comique représentée à la Une du journal pour enfants a sans doute pour cadre le Cirque Medrano réputé pour ses charivaris et intermèdes clownesques dans la ligne du Cirque Fernando d’origine, érigé en 1876 par le Belge Ferdinand-Constantin Beert (1835-1902), à l’angle de la rue des Martyrs et du boulevard Rochechouart à Montmartre. Le cirque, racheté à Louis Beert, le fils de Fernando, par Geronimo Medrano fin 1897 draine toujours un public populaire et d’artistes du temps. Sur l’image, figurent, à la barrière, le régisseur à moustache relevée qui représente probablement l’efficace Emilio Maïtrejean et un clown traditionnel qui porte la perruque à trois pointes de nombreux clowns du XIXe, dont le clown Boum-Boum – Geronimo Medrano – bien aimé des enfants.
Longtemps, les clowns, dans la piste des cirques, ont eu pour partenaires privilégiés des animaux dressés, du coq à l’âne, en passant par le chien ou le cochon. Qualifiés de « savants », ces petits compagnons sont censés détenir des talents et même des intentions qui les rapprochent des hommes. Ainsi le chien du clown en souquenille de l’image semble-t-il utiliser la parole pour réclamer les bonbons enveloppés de papier brillant – des tortillons – que son maître lui a promis.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander