Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

C.W. Ilès (Charles-William Ilès), clown, et Little Walter (Alexandre Ulrich), auguste gommeux

Vers 1920
BnF, département des Arts du spectacle, 4-COL-180 (147)
© Bibliothèque nationale de France
C.W. Ilès est le deuxième du nom. Son père tenait le même emploi. Il meurt au moment où son fils fête sa cinquantième année de piste au cirque Medrano, le 17 décembre 1937 au milieu de nombreux artistes et medias. Ilès est considéré comme une valeur sûre dans le domaine du comique de piste, même s’il a des difficultés à trouver le bon rythme d’une entrée, ce qui décourage certains de ses partenaires, comme l’ombrageux Walter, qu’il retrouvera pourtant à plusieurs reprises. La silhouette d’auguste de Little Walter reflète d’abord un personnage de dandy portant l’habit et la raie au milieu des « gommeux ». Puis, à un moment de sa carrière, il enveloppe sa taille un peu arrondie d’une vaste veste à carreaux, préfigurant le long pardessus des augustes « endimanchés de misère » comme les décrit Alfred Delvau dans Les lions du jour, édité à Paris par Émile Dentu en 1867.
De petite taille, il initie une longue filière de clowns qui se nomment eux-mêmes « Little », dont son fils Little Joe Walter.
Après Walter, le partenaire le plus constant d’Ilès est E. P. Loyal avec lequel il travaillera pendant plusieurs années. Les clowns de cette époque se mesurent aux trois Fratellini, vedettes du Cirque d’Hiver. Au programme de la nouvelle salle de l’Empire Music-Hall et Cirque, Ilès et Walter pastichent certaines de leurs entrées, avec un bonheur mitigé, ainsi que le notent dans leur carnet n° 8-66 du 30 août 1927 les sœurs Marthe et Juliette Vesque.
 
> Consulter le Journal des sœurs Vesque, en ligne sur le site du Mucem.