Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Benji et Yves de La Cour dans un double quadrille équestre

Cirque Medrano, 1953
BnF, département des Arts du spectacle, 4-COL-180 (150)
© Photo Pierre-Jean Dannès / Bibliothèque nationale de France
Le programme d’ouverture de la saison 1953-54 du cirque Medrano, annonce Benji et Yves de la Cour, « le couple le plus savant de l’équitation française ».
Née dans une famille d’artistes, Benjamine, dite Benji, petite-fille du peintre suisse (Marc Louis) Benjamin Vautier l’Ainé (1829-1898) et nièce de l’artiste-peintre Marie (Mélanie) Laurençin, formée à l’équitation, découvre et se forme à la haute école avec son mari le maître écuyer (Jean-) Yves de la Cour. D’une saison à l’autre, ils exécutent ensemble double haute école, double et quadruple tandem ou double quadrille et animent des fantaisies ou des pantomimes équestres comme La Fête à l’auberge (du 15 février au 8 mars 1951). Elle préparait une présentation en solo avec une nouvelle jument, Vera, lorsqu’elle disparaît en août 1959 dans un accident de voiture.
Renouvelés toutes les trois semaines en moyenne, les spectacles de la saison 1951-52, préparés par Jérôme Medrano, renouent résolument avec une tradition équestre un peu estompée en invitant des maîtres écuyers salués comme émérites : le Berlinois Otto Schumann (Schumacher), le Suisse Freddy Knie senior, le Hollandais Harry Carré, Octave de Pessemier et les cavaleries du cirque danois Benneweis, du Britannique Whilma Howe Wilkie ou du cirque amateur hollandais Kavaljos.
Il faut toute l’élégance et la fraîcheur du couple français, la créativité et le talent d’Yves de la Cour pour rivaliser avec ce prestigieux florilège de descendants des grandes familles qui ont contribué à écrire l’histoire du cirque européen.
 
Sources :
- Programmes du Cirque Medrano, Le Cirque français, du 15 février au 8 mars 1951 et du 4 septembre 1953.
- « Benji de la Cour n’est plus », dans Le Cirque dans l’Univers n°34 du 3e trimestre 1959, p. 19.
- Dominique Denis, Medrano, Saison 1951-1952, Aulnay-sous-Bois, Arts des 2 Mondes, 2002.