Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Ménagerie Auguste Laurent

Foire au pain d’épices (future Foire du Trône), vers 1921-1922
BnF, département des Arts du spectacle, 4-COL-180 (152)
© Bibliothèque nationale de France
L’illustrateur et affichiste français Gustave Soury (1884-1966), témoin infatigable de la présence et de l’apprivoisement du vivant dans les cirques et les ménageries, en collecte et en annote les images de sa petite écriture reconnaissable. Pour lui cette photo représente à la fois des amis et compagnons d’aventure, qu’il nomme, mais aussi un pan de l’histoire des ménageries foraines, qui disparaissent les unes après les autres à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
Tandis que de grands établissements de cirque s’enrichissent de dizaines d’animaux sauvages qu’ils présentent en parade et en piste, l’arrivée d’un lama depuis la lointaine Cordillère des Andes constitue un événement que le propriétaire de la ménagerie fait partager au public de la future Foire du Trône massé à l’entrée pour assister à l’assaut des fauves contre un homme seul.
La légende manuscrite précise qu’il a été acheté à Hamlyn, importateur et fournisseur d’animaux sauvages établi à Londres, comme Hagenbeck à Hambourg. MM