Les Mogolis, « Eccentrics dancers »
Café Concert des Ambassadeurs
Affiche de Jules Chéret (1836-1932), 1877.
Lithographie en couleur, 80 x 120 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DN-1 (CHERET,Jules/10)-FT6
© Bibliothèque nationale de France
Les artistes ou numéros excentriques sont souvent venus d’Outre-Manche. Des Hanlon-Lees au XIXe siècle aux Nuts and Bolts contemporains, musiciens, danseurs, acrobates burlesques, inclassables sinon sous le vocable d’« excentriques » présentent des prestations sans début et sans fin, sans queue ni tête. Ainsi ils utilisent indifféremment accessoires insolites, agrès ou montures dans des postures et figures inattendues et risquées, ou encore ils enchaînent sauts et pas de danse en cascades explosives. Le but est bien évidemment de faire rire avec des arguments toujours plus surprenants, n’obéissant à aucun code en vigueur.
Le décalage s’affiche jusque dans leur présentation puisque ceux-ci se font annoncer sous le nom italianisant des « Mogolis » comme Eccentrics dancers, à l’anglaise.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu