Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Les Grands comédiens du Cirque de Pantin

Combats d’animaux, scène satirique
Vers 1790
Estampe gravée à l’eau-forte et au burin, 9,5 x 14,5 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, RÉSERVE QB-370 (16)-FT 4
© Bibliothèque nationale de France
Le Cirque de Pantin est construit à la barrière dite du Combat en 1778 pour remplacer le Cirque de la barrière de Sèvres détruit la même année pour construire l’actuel Hôpital des Necker-Enfants Malades, à l’initiative de Mme Necker, épouse du financier. Malgré son nom, qui évoque le spectacle à dominante équestre créé à cette époque-là en Angleterre par Philip Astley, ce « Cirque » est un lieu conçu pour organiser des combats d’animaux : loups ou dogues contre ours, hyène contre âne ou taureau.
Il est tentant pour les caricaturistes de substituer les combattants sans état d’âme de la gente animale par les protagonistes de cette période révolutionnaire et leurs troupes, à l’attache, ou massés à la porte dans l’attente de l’engagement dans un combat impitoyable. Les fresques de la mezzanine situent le contexte et renforcent la scène satirique.

> En savoir plus : « Les anciens combats d’animaux à Paris », article de Jules Bertaut pour Le Temps du 26 mars 1933, p. 3 et 4.