Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

The Dream of the Chalif, illusion du Chevalier Thorn, magicien

Affiche non identifiée
Imprimé par Adolph Friedländer (Hambourg), vers 1892
Lithographie en couleur, 80 x 60 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DO-1 (FRIEDLANDER,A.)-FT6
© Bibliothèque nationale de France
Moses Abraham Thorn, né en 1853 dans une famille polonaise d’origine juive, change son nom pour Ernest Thorn et rebaptise son jeune frère Heinrich « Darvin » (1857-1943) lorsqu’il l’associe à ses spectacles de magie. Ernest Thorn parcourt l’Égypte, l’Inde et l’Asie à la recherche d’inspiration pour la présentation de ses illusions « du Pays des rêves » – Dreamland –. Il revient du Cambodge avec un « diplôme » de Chevalier rédigé en cambodgien et en français (référence au premier grade de la Légion d’honneur) et signé par Norodom 1er, roi du Cambodge. Son épouse, Julia Thorn, née Zucker (vers 1869-1919) sera sa partenaire, notamment dans la Strobaika Persane, une illusion d’escapologie et substitution qui fait sensation depuis sa création par Lutz et Markgraf
 
Sources :
- Albert A. Hopkins, Stage Illusions Special Effects and Trick of Photography, 1898 ; réedition NY, Dover Publics, 1976.
- Histoire des Thorn : blog de John Thorn, arrière-petit-fils de Ernest Thorn, avec des références au livre de David Price Magic: A Pictorial History of Conjurers in the Theater, 1985.
- El Dia du 28 février 1891 et El Heraldo de Madrid du 1er mars 1891 : Thorn & Darvin au Théâtre de la Comedia de Madrid.