Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Pierre Loti en « clown » acrobate

Illustration de Jules Arsène Garnier (1847-1889)
Hugues Le Roux (1860-1925), Les jeux du cirque et la vie foraine, chez E. Plon, Nourrit (Paris), 1889
BnF, département des Manuscrits, SMITH LESOUEF R-4250
© Bibliothèque nationale de France
Connu sous le pseudonyme de Pierre Loti, le romancier et officier de marine Louis-Marie Julien Viaud (1850-1923) mène une double carrière et une existence riche et compliquée. Ses œuvres et son environnement quotidien révèlent son caractère aventureux et sa passion pour les trésors artistiques et culturels des civilisations qu’il découvre lors des escales de son navire. Inspiré par le courant hygiéniste, qui prône le développement personnel par l’éducation physique, il s’adonne à la gymnastique et s’intéresse aux performances des acrobates de cirque. Il découvre le cirque Toscan d’Arturo Frediani lors d’une escale de sa corvette à Toulon et s’offre des visites régulières et même des séances d’entraînement au sein de la famille de circassiens, ainsi que l’évoque Aristodemo Frediani, alias Beby, dans les Mémoires d’un clown, publié en feuilleton par le journal Liberté en janvier-février 1930 : « Il exécutait un saut périlleux comme un professionnel. Nous prenions plaisir au spectacle qu’il nous offrait ainsi en intermède à nos propres répétitions. »