Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Les tours des Frères Isola (Emile et Vincent), illusionnistes

L’Éclair diabolique – Le Paravent infernal – L’Isolisme – Le Domaine du merveilleux
Affiche du Théâtre des Capucines
Affiches américaines, ateliers Émile Lévy (Paris), vers 1892
Lithographie en couleur, 120 x 90 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DN-1 (LEVY,Charles/5)-ROUL
© Bibliothèque nationale de France
Originaires d’une famille italienne pauvre établie à Blida, en Algérie, les Frères Isola, Emile (1860-1945) et Vincent (1862-1947), construisent une carrière commune exemplaire en tant qu’ombromanes, prestidigitateurs et illusionnistes. Ils sont aussi directeurs de salles de spectacles, dont la première est celle du Théâtre des Capucines, qu’ils achètent en 1892 et renomment Théâtre Isola. On associe leurs noms au lancement du music-hall à Paris, un genre qu’ils développent dans les différents établissements qu’ils acquièrent : le Parisiana en 1897, l’Olympia l’année suivante puis Les Folies-Bergère (1901), la Gaîté Lyrique (1903), l’Opéra comique (1913) et enfin, en 1926, le Théâtre Sarah Bernhardt et le Théâtre Modagor.
> En savoir plus