Honoré Daumier
Le Révérend Père Capucin Gorenflot se chargeant de professer au collège de France un cours d'histoire en remplacement de Mr. Michelet.
Planche n 95 de la série Actualités.
1851. Lithographie, 2e état sur 2, avec la lettre, avec le texte de Michelet. Épreuve sur blanc provenant du dépôt légal. 19,8 x 26,4 cm. Delteil 2091.
Publiée dans Le Charivari, le 28 mars 1851.
BnF, Estampes et Photographie, Dc-180j (18)-Fol.
Jules Michelet, dont le cours au Collège de France sur la Révolution française avait été supprimé en mars 1851 au profit de celui d'un moine capucin, a été très reconnaissant à Daumier de l'efficacité de sa composition : "Vous m'avez, cher Monsieur, rendu un grand service. Votre esquisse admirable, étalée partout dans Paris, a éclairé la question mieux que dix mille articles." (Lettre du 30 mars 1851.)
Après celui de Robert Macaire, le personnage de Ratapoil, qui apparaît dans une trentaine de planches des Actualités publiées par Le Charivari entre septembre 1850 et décembre 1851, permet à Daumier de dénoncer les abus de la propagande bonapartiste. Vêtu d'une redingote, coiffé d'un haut-de-forme cabossé, ce dangereux agent de propagande est toujours accompagné de son gourdin et souvent escorté de son complice Casmajou. Tous deux apparaissent pour la première fois, désignés par leur nom, dans la planche du 11 octobre 1850. L'élaboration d'un modèle sculpté en terre de la silhouette en pied de Ratapoil a guidé le lithographe dans ses dessins.