Honoré Daumier
Le danseur qui se pique d'avoir conservé les belles traditions de Vestris
Planche n 12 de la série Croquis dramatiques.
1857. Lithographie, 2e état sur 2, avec la lettre. Épreuve sur blanc provenant du dépôt légal. 21,9 x 25,5 cm. Delteil 2908.
Publiée dans Le Charivari, le 26 janvier 1857.
BnF, Estampes et Photographie, Rés. Dc-180b (61)-Fol.
La légende de cette planche fait allusion au fameux danseur et chorégraphe, Gaëtan Vestris (1729-1808).
Depuis les Croquis musicaux, publiés dans Le Charivari, en 1852, et les Croquis dramatiques, parus entre septembre 1856 et mai 1857, jusqu'aux Croquis pris au théâtre, de 1864-1865, en passant par les Comédiens de société, de 1858, Daumier témoigne dans de nombreuses lithographies de son intérêt pour le monde du théâtre. Le jeu des acteurs retient son attention autant que l'attitude des spectateurs. Se plaçant tantôt dans le public, tantôt sur la scène, souvent en coulisses ou dans la fosse, l'artiste multiplie les points de vue originaux et les cadrages inédits qui inspireront Degas, grand collectionneur de son œuvre lithographié et, en particulier, des planches sur le théâtre. Les scènes théâtrales lui permettent d'exceller dans le rendu des éclairages artificiels, qu'il s'agisse des bougies du théâtre de société ou de la rampe des salles de spectacle.