Honoré Daumier
Le Charivari
Journaux reliés en un volume.
Du 1er décembre 1832 au 31 mars 1833, première année. 30 x 23 cm. Du 20 février 1846 au 27 décembre 1846. Journaux reliés en un volume. 37, 5 x 25 cm
BnF, Estampes et Photographie, Tf-110-Pet. fol.
Ce quotidien illustré de quatre pages, édité chaque jour - dimanche compris -, a été fondé par Charles Philipon en décembre 1832 et a cessé de paraître en 1937. Le sous-titre du Charivari, "journal publiant chaque jour un nouveau dessin", met en avant le caractère exceptionnel, à l'époque, de ces trois cent soixante-cinq dessins par an, dont Philipon prétend créer le besoin en même temps que de le satisfaire. Contrairement à La Caricature, les lithographies étaient imprimées directement en page 3 avec le texte imprimé de la page 4 au verso. Daumier y a collaboré pendant quarante ans : sa première planche a paru le 24 janvier 1833 et la dernière le 24 septembre 1872. Il contribua largement au succès du périodique en fournissant environ 3 500 planches lithographiées et plusieurs centaines de bois. L'inverse est également vrai : la diffusion importante du journal a permis à Daumier de se faire connaître auprès d'un large public (les chiffres de tirage oscillent entre 1 000 et 3 000 exemplaires selon les années).