Plantu
[La gauche défiée par le succès de Sarkozy]
Le Monde, 24 avril 2007
Le sens des signes utilisés par les caricaturistes peut évoluer avec le temps. Pour Daumier, les mouches traduisaient la petitesse politique qu'il prêtait à certains personnages. Sous les crayons des dessinateurs contemporains, elles sont devenues un attribut particulièrement dégradant, révélateur tantôt d'idées extrémistes, tantôt de corruption ou de manigances. Ce genre de stigmatisation fait parfois réagir les hommes politiques qui en sont les victimes. Ainsi, Nicolas Sarkozy, avant d'être élu président de la République, a fait savoir à la direction du Monde qu'il n'appréciait guère le traitement qui lui était réservé par Plantu : la représentation du président de l'UMP était en effet accompagnée de mouches et porteuse d'un brassard "I.N" - pour identité nationale" -, signes généralement attribués à Jean-Marie Le Pen. Habitué à ce genre de protestation et soutenu par sa rédaction, le caricaturiste n'a pas gommé ses mouches.