Miniatures flamandes

Si la France – et Paris en particulier – représentent jusqu'au début du XVsiècle un foyer artistique de premier plan, les territoires rassemblés sous l'autorité des ducs de Bourgogne s'imposent dès les années 1440-1450 comme l'épicentre de la création et du renouveau pour les livres à peintures. Les ateliers se multiplient alors à Valenciennes, Mons, Tournai, Audenarde, Hesdin, Lille et Bruxelles, sans oublier Gand et surtout Bruges.

page suivante
page précédente