Le roi d'Angleterre
Grand Armorial équestre de la Toison d'Or
Flandres, 1430-1461.
Papier, 167 ff. ; 29 x 21 cm
Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de l'Arsenal, Ms. 4790 Rés. f. 78
© Bibliothèque nationale de France
Le roi d'Angleterre porte des armoiries écartelé aux 1 et 4 : d'azur semé de fleurs de lis d'or ; aux 2 et 3 : de gueules à trois léopards d'or, ici répétées huit fois. Il est coiffé d'un léopard couronné d'or, assis sur un chapeau de gueules retroussé d'hermine. Le cavalier, tourné à gauche, est peint de trois quart, l'épée brandie derrière le dos.
C'est à l'initiative d'Édouard III que les rois d'Angleterre écartelèrent les armes de France et d'Angleterre sur leur écu. Ils affirmaient ainsi leurs prétentions et leurs droits sur le trône de France, à l'origine de la guerre dite "de Cent Ans", qui devait durer de 1337 à 1461. Les rois d'Angleterre conserveront cet écu jusqu'en 1802.

À l'époque de la compilation de l'armorial, le roi d'Angleterre peut être Henri V, né en 1387 et roi de 1413 à 1422, ou son fils Henri VI, né en 1421 et roi de 1422 à 1471. Henri V est déclaré héritier présomptif et régent du royaume de France par le traité de Troyes en mai 1420. À sa mort prématurée, en 1422, son fils n'est âgé que de quelques mois; la double régence est confiée à Jean de Lancastre duc de Bedford (mort en 1435). Déclaré majeur en 1437, le roi d'Angleterre Henri VI est couronné roi de France à Notre-Dame de Paris en décembre 1431. Son règne est marqué par de nombreux troubles en Angleterre, notamment après le milieu du siècle; il est déposé en mars 1461, puis rétabli en octobre 1470, déposé de nouveau en avril 1471, et enfin assassiné en mai 1471.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander