Le comte de Charolais
Grand Armorial équestre de la Toison d'Or
Flandres, 1430-1461.
Papier, 167 ff. ; 29 x 21 cm
Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de l'Arsenal, Ms. 4790 Rés. f. 141
© Bibliothèque nationale de France
Le titre de "comte de Charolais" est porté par les fils aînés des ducs de Bourgogne. Les armoiries sont celles de Bourgogne en écartelé, mais ne les figurent pas de manière exacte. Un barré est utilisé à la place du bandé originel car le quartier est contourné par courtoisie.
Ainsi faut-il dire que le comte de Charolais porte des armoiries écartelé, au 1 : parti au I de sable au lion contourné d'or armé et lampassé de gueules (Brabant), au II barré de six pièces d'or et d'azur à la bordure de gueules (Bourgogne dit ancien) ; aux 2 et 3 : d'azur semé de fleurs de lis d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne dit moderne) ; au 4 : parti au I d'argent au lion contourné de gueules à la queue fourchée et passée en sautoir armé, lampassé et couronné d'or (Limbourg), au II barré de six pièces d'or et d'azur à la bordure de gueules (Bourgogne dit ancien contourné); sur le tout un écu d'or au lion contourné de sable (Flandre) ; au lambel d'argent brochant sur le tout du tout. Le cavalier, tourné à droite, est coiffé d'une fleur de lis carrée d'or garnie de cinq rubis.

Le comté de Charolais est acheté par le duc Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne, à Bernard d'Armagnac, en 1390. Ce titre sera porté par les fils aînés des ducs. En 1433, ce titre appartient donc à Charles (plus tard dit le Hardi ou le Téméraire), fils aîné de Philippe III le Bon et d'Isabelle de Portugal. Titré comte de Charolais dès sa naissance, il fut fait chevalier de la Toison d'Or à l'âge de vingt et un jours, au chapitre de Dijon; son père et sa mère prêtèrent serment à sa place. Il devint duc de Bourgogne à la mort de son père, le 15 juin 1467. Ses mots étaient:
Je l'ay emprins et (surtout pour les tournois)
Ainsy je frappe.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander