Origines mythologiques du royaume de France
Chroniques de Saint-Denis
Paris, Bibliothèque nationale de France, Ars., ms. 5223, f. 2
© Bibliothèque nationale de France
Ce manuscrit des Chroniques de Saint-Denis pourrait être l'un des cinq volumes envoyés par le garde des manuscrits de la Bibliothèque du roi, l’abbé Claude Sallier (1685-1761), à Marc-Pierre de Voyer de Paulmy (1696-1764), comte d’Argenson, , car « inutile à la Bibliotheque ».
Au début de l’année 1748 que le comte d’Argenson, ministre de la guerre de Louis XV, vient à Bruxelles. Homme cultivé et bibliophile avisé, il visite la Bibliothèque de Bourgogne et saisit deux lots de manuscrits, soit 40 très beaux exemplaires saisis pour d’Argenson lui-même et, pour faire bonne mesure, 114 volumes plus disparates destinés à Louis XV. Ils sont livrés à Paris en mars 1748. De cette prise de guerre que ne soutiennent ni revendication dynastique ni justification idéologique, 77 manuscrits faisant partie du lot du roi seront rendus en 1770, en application de l’article 38 de la convention passée le 16 mai 1769 entre le roi de France et l’impératrice Marie-Thérèse, souveraine des Pays-Bas.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander