Philippe le Beau, entouré de sa cour, reçoit l’oeuvre des mains de son auteur
Olivier de La Marche, Introduction aux Mémoires
Paris, Bibliothèque nationale de France, Mss, fr. 2868, f. 5
© Bibliothèque nationale de France
Auteur très fécond, Olivier de La Marche est à la fois poète et chroniqueur. Son oeuvre poétique inclut notamment le Débat du Cuidier et de Fortune, composé en 1477 durant sa captivité, le Chevalier délibéré, poème de 1483, le Parement et triomphe des dames, qui date de 1493-1494, et bien d’autres titres. Mais ce sont ses Mémoires et l’Introduction aux Mémoires qui comptent comme des textes de première importance pour suivre la période 1435-1488. L’Introduction (Paris, BNF, Mss, fr. 2868) est rédigée vers 1490 à l’intention du jeune Philippe le Beau. Elle raconte une histoire mythique et légendaire de la maison de Bourgogne, que l’auteur fait remonter jusqu’au roi Priam. Écrite pour la gloire de la dynastie ducale, elle montre cependant une certaine distance critique qui la distingue des autres chroniques de la cour de Bourgogne. À ces Mémoires s’adjoignent quelques autres textes à caractère historique ou documentaire, comme le Traité des noces de Charles le Téméraire en 1468, l’État de la maison du duc Charles en 1474 ou encore le Livre de l’advis du gaige des batailles en 1494.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander