Conception, Nativité et Éducation de la Vierge.
Jean Mansel, La Fleur des histoires
Le Maître de Mansel, enlumineur, Tournai et Arras, puis Saint-Omer (?), vers 1450-1458.
Parchemin, 357 f., 437 × 300 mm, 42 miniatures
Provenance : Philippe le Bon
Bruxelles, KBR, ms. 9231, f. 179
© Bibliothèque royale de Belgique
C’est à partir de 1446-1447 que Jean Mansel rédigea la version primitive en trois livres de la Fleur des histoires, vaste compilation historique s’étendant de la Création du monde à la fin du règne de Charles VI. Le somptueux exemplaire de ce texte (Bruxelles, KBR, mss 9231 et 9232), surnommé la grande Fleur par rapport à celui plus modeste conservé dans le même fonds (Bruxelles, KBR, ms. 10515), a probablement été offert au duc Philippe le Bon par l’auteur lui-même. Sa conception est complexe en raison de l’intervention de nombreux scribes et de trois miniaturistes qui se sont succédé sur un temps très long, avant que les volumes n’intègrent définitivement la bibliothèque ducale, parés de leur reliure définitive (1462).
Le texte fut composé en deux étapes : d’abord la version primitive, puis, entre 1448 et 1451, l’intégration de l’abrégé du premier tome des Chroniques de Hainaut dans la traduction de Jean Wauquelin (1446-1447), dont l’exemplaire ducal avait été achevé en 1448. Un troisième exemplaire de la même version de la Fleur des histoires (Vienne, BS, mss 167-168 et Sotheby’s, 6 juillet 2006, lot 63), est le seul à posséder l’abrégé des volumes 1 et 2 de l’ouvrage de Wauquelin qui se termine en 1451, avec « le genealogie des contes de Haynau jusquez au temps present ». De plus, les corrections apportées, après sa transcription, au manuscrit de Vienne (BS, ms. 168) ont servi à modifier le texte du manuscrit de Bruxelles (KBR, ms. 9232). Ajoutons que l’un des scribes de la grande Fleur a pu être identifié avec Isidore du Ny. Ce copiste, qui a commencé la petite Fleur et signé un Livre de bonnes moeurs de Jacques Legrand (Bruxelles, KBR, ms. 11063), deux manuscrits provenant de la librairie des Croÿ-Chimay, a également paraphé un quatrième exemplaire de la version primitive de la Fleur des histoires (Paris, BNF, Mss, fr. 55-57), copié à partir du manuscrit de Bruxelles (KBR, ms. 10515) et du manuscrit de Vienne (BS, ms. 168).
Alors que la décoration secondaire, exceptionnelle, a été exécutée en continu, l’illustration, entreprise par le Maître de Mansel, fut reprise par le Maître du Pontifical de Thérouanne, puis achevée par Simon Marmion, alors au service de Guillaume Fillastre à Saint-Omer, vers 1454/1455-1458.
La miniature du f. 179, dont les dimensions sont celles d’un petit tableau de chevalet (227 × 210 mm), illustre parfaitement l’art du Maître de Mansel. L’artiste a disséminé dans un seul espace plusieurs épisodes de la Conception, la Nativité et l’Éducation de la Vierge (Annonce de l’ange à Anne, Rencontre à la Porte dorée, Naissance et Présentation de la Vierge au Temple). Cette narration éclatée sur toute la surface du tableau, grâce à l’horizon placé très haut, est unifiée, d’une part, par les scènes secondaires, anecdotiques mais qui humanisent et rendent actuel le récit biblique, et, de l’autre, par le paysage. De pittoresques sentiers parcourent une nature domestiquée, reliant des architectures de poupées ouvertes sur le devant, semblables aux « mansions » de la tapisserie arrageoise (Tenture des saints Piat et Éleuthère, Tournai, trésor de la cathédrale Notre-Dame, 1402). Un autre détail rappelant l’art des lissiers est cette mince bande de ciel, animée de nuages argentés en languettes. Cette tradition de la tapisserie fusionne ici avec l’ars nova flamand (Jan Van Eyck) et tournaisien (Robert Campin, Jacques Daret), dont témoigne la chambre d’Anne, vue de face, où un ange et une servante baignent l’enfant. De même cette autre servante, qui puise de l’eau dans un bassin sous les remparts, semble la petite soeur de celle lavant le linge dans l’eau des douves de l’abbaye Saint-Vaast d’Arras, peinte par Jacques Daret dans la Visitation du Retable de la Vierge (1433, Berlin, SMGG, inv. No 542).
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu