Fol. 108 : La bataille du Granique, première bataille entre les Macédoniens et les Perses
Jean Wauquelin, Les faits et conquêtes d'Alexandre le Grand
Flandre, atelier de Mons, 1448-1449.
Manuscrit de grand luxe réalisé à la demande de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, par Jean Wauquelin, compilateur et maître d'œuvre.
227 folios écrits sur vélin (43 x 21) en écriture bâtarde gothique par le copiste Jacques du Bois, orné de 82 peintures par deux miniaturistes.
Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Français 9342 fol. 108
© Bibliothèque nationale de France
La première bataille entre les armées macédonienne et perse se solde par l’échec du plan de Darius, qui avait envoyé pour combattre des éléphants montés par des soldats. Devant l’assaut des bêtes, les Macédoniens parviennent à se mettre à l’abri et abattent un grand nombre d'éléphants sous la charge de leurs flèches. Les Perses sont contraints de reculer et prennent la fuite après d'énormes pertes.

Au regard de l'histoire
D’après les historiens antiques Arrien (Anabase), Diodore de Sicile (Bibliothèque historique), Plutarque (Vies parallèles), Quinte Curce (Alexandre), il y eut, comme on le trouve dans le roman de Wauquelin, trois affrontements qui opposèrent les Macédoniens et leurs alliés grecs aux Perses. Le premier correspond à la bataille du Granique qui eut lieu en mai 334 avant J.-C. Les généraux perses avaient fait masser leur cavalerie sur la berge escarpée du fleuve Granique (actuel Bigha Tschai coulant en Turquie), ce qui conduit à bloquer leurs forces vite défaites. Les éléphants de guerre ne furent pas utilisés dans ce combat.
Le second combat eut lieu en novembre 333 avant J.-C. près d’Issos. L’armée macédonienne remporte une victoire décisive sur l’armée perse, pour la première fois commandée par Darius III en personne.
La bataille de Gaugamèles enfin, le 1 e octobre 331 avant J.-C., marque la victoire décisive d’Alexandre le Grand. C’est lors de ce dernier affrontement seulement que, selon les témoignages des historiens, Darius recourut à quinze éléphants de guerre

Les éléphants de guerre participèrent à certains combats de l’Antiquité. Ils avaient pour rôle de piétiner les ennemis et de désorganiser les bataillons, mais aussi d’inspirer la peur. Les premières utilisations militaires ont lieu en Inde, puis l’usage des éléphants de guerre migre vers la Perse. La bataille de Gaugamèles est sans doute la première confrontation des Européens avec les mastodontes. A l’issue de cette bataille, Alexandre incorpore un certain nombre d’éléphants dans sa propre armée.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander