En bref

    
Autoportrait de Fouquet

Francesco Florio, Florentin résidant en France, considère dans un texte probablement écrit en 1478 à un ami humaniste, que "Jean Fouquet surpasse par son art les peintres de nombreux autres siècles. Ce Fouquet dont je parle, écrit-il, c’est un homme de Tours qui, par son aisance dans l’art de peindre, s’est élevé non seulement au-dessus de ses contemporains mais au-dessus de tous les Anciens". Pour étayer ses dires et prouver à son ami qu’il ne se laisse pas emporter par un lyrisme outrancier, l’auteur fait référence au fameux portrait du pape Eugène IV, aujourd’hui disparu, conservé alors dans la sacristie de l’église Santa Maria sopra Minerva, puis il conclut : "C’est vraiment par une vision transparente qu’il a réussi à tirer un tel portrait. N’en doute pas, car c’est la vérité que j’écris : ce Fouquet a le pouvoir, par son pinceau, de donner la vie aux visages et d’imiter presque Prométhée lui-même."

Deux éléments importants sont à retenir de cet éloge : le premier est la renommée de Fouquet en tant que portraitiste ; le second est constitué par les trois points qui ont frappé Florio et résument à ses yeux l’art du peintre tourangeau, c’est-à-dire l’aisance dans l’art de peindre, la vision transparente, le pouvoir de donner la vie. La réussite de ses portraits repose sur autre chose qu’un éclat de lumière adroitement placé pour allumer un regard ou un accent rehaussant la commissure des lèvres pour déterminer une expression. Camper la personne avec cette adéquation entre son physique, sa personnalité et sa position sociale, pour la saisir dans sa vérité, sans compromissions flatteuses, suppose qu’en plus d’une grande pénétration d’esprit, d’un don d’observation remarquable, le peintre ait usé au maximum, tout en évitant l’écueil de l’artificiel, de ce que l’art de la construction et des proportions pouvait apporter à son œuvre et à la signification de celle-ci.

Cet art de la construction et des proportions s'appuie sur l'emploi du nombre d'or, l'utilisation des polygones réguliers et des jeux de perspective.

 
Ressources documentaires