À partir des années 1460, Jean Fouquet est épaulé, dans son activité d'enlumineur, par un collaborateur dont la personnalité distincte s'affirme pour la première fois dans les petites illustrations du Boccace de Munich.