Scène de dédicace au roi Charles VI

Pierre Salmon, Réponses à Charles VI et Lamentations
Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 23279, fol. 2

Pierre le Fruitier, dit Salmon, rédigea vers 1409 à l'intention de Charles VI un curieux recueil qui tient à la fois, pour la première partie, d'un "miroir des princes", ces traités sous forme de dialogue entre le roi et l'auteur sur les qualités nécessaires pour bien gouverner, et, pour la seconde partie, du récit autobiographique, les Lamentations.

Le manuscrit de Paris, reproduit ici, semble être un exemplaire de présentation au roi à en juger d'après la qualité de la calligraphie et de la décoration, due en partie, et notamment pour cette scène de dédicace, à l'un des plus grands artistes de l'époque, le Maître des Heures du maréchal de Boucicaut. En tête du dialogue entre le roi et Salmon, elle représente l'auteur agenouillé remettant à Charles VI le manuscrit de son œuvre en présence de deux courtisans, dont celui de droite, avec sa houppelande noire semée de rabots et de niveau, est certainement identifiable avec le duc de Bourgogne Jean sans Peur. Cousin germain du roi fou, il le tenait sous sa coupe depuis qu'il avait éliminé sauvagement son rival Louis d'Orléans, frère du roi en 1407.
Le roi trône, à gauche, avec tout l'apparat convenant à sa dignité royale. Il est assis sous un dais où alternent, avec les fleurs de lis de France, les quatre couleurs de sa "devise" : blanc, vert, noir et vermeil, chacune de ces couleurs comportant la représentation d'un de ses emblèmes, la branche de genêt, les plumes de paon, la devise "james" (jamais) et la branche de "mai" (hêtre). Un autre emblème personnel du roi est le paon de face faisant la roue, répété sur la tenture rouge contre laquelle est adossé le trône royal. Tendant son livre de la main gauche, Salmon tient dans l'autre main un phylactère où l'on déchiffre une inscription latine : Viscera tua replebuntur volumine isto (Tes entrailles seront rassasiées par ce livre), tirée du prophète Ézéchiel (Ill, 3).