L'épisode du vase de Soissons


Grandes Chroniques de France de Charles V, France (Paris), XIVe siècle

Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 2813, fol. 10


Sur un champ de bataille particulièrement escarpé où gisent, assez effacés, les nombreux morts de l'armée de Syagrius battue devant Soissons, le roi Clovis, à droite, coupe la tête du soldat anonyme qui se baisse pour ramasser son arme. Cette concentration dans une seule image de plusieurs épisodes de l'anecdote du vase de Soissons (la défaite, le pillage, la revue) a pour but de présenter la désobéissance du soldat comme ayant eu lieu sur le champ de bataille et de dégager ainsi la responsabilité du roi. L'image, ceinte d'un quadrilobe, est fort peu réaliste et les silhouettes s'y détachent sur un fond cannelé, où se dressent quelques bosquets symboliques. La construction est basée sur une diagonale qui accentue l'idée de chute.