Le Mariage de la Vierge

Heures d'Étienne Chevalier, enluminées par Jean Fouquet, XVe siècle
Chantilly, musée Condé © photo RMN
  
Soit ABCD le rectangle correspondant à la partie interne de la peinture, MM' et XY les médiatrices des côtés. En divisant les côtés selon Ф, on obtient les sections dorées, telles que :
AD/AG = DA/DH = 15,2 cm /9,394 cm = 1,618 et DC/DF = CD/CE = 11,8 cm/7,292 cm = 1,618

N N' étant la médiatrice de EM et E'M', soit O le point de rencontre entre NN' et XY et K celui entre NN' et GG'. La division harmonique de OK selon Ф donne le point L, tel que : OK/OL = 3,1 cm /1,112 cm = 1,618

Soit O' le symétrique de O par rapport à L (LO = LO') ; O' est le centre du cercle circonscrit au décagone (ou aux deux pentagones inversés) qui contient la scène du mariage.

Le côté du pentagone étoilé parallèle à GG', passant par L, correspond à l'union des mains de Marie et de Joseph par le grand prêtre ; ce dernier est inscrit dans le triangle fondamental IJJ' dont la base se confond avec le rebord de la marche du Temple.