Manuscrit Cooke, entre 1425 et 1450, lignes 463 à 490
La plus ancienne copie des statuts et règlements des maçons médiévaux
Manuscrit Regius, entre 1390 et 1425, vers 71 à 97, avec le début du premier article des Devoirs.
Manuscrit, parchemin, 125 x 100 mm
British Library, Inv. Nr. Ms 17 A. 1. F. 3 v°-4 r°
© British Library
On connaît près de cent trente copies manuscrites des Anciens Devoirs. Mais seules deux de ces copies remontent au Moyen Âge : le poème Regius et le manuscrit Cooke. Si les maçons ont certainement pris une part à l’élaboration de ces règlements, les rédacteurs en sont des clercs, comme le suggèrent les références savantes ou ecclésiastiques qui émaillent ces textes. Long poème de 794 vers, le Regius, nommé ainsien raison de son appartenance à la bibliothèque du roi (il est parfois appelé « manuscrit Halliwell », d’après le nom de l’érudit qui le publia en 1840), comprend deux grandes parties : tout d’abord un récit historique (v. 1 à 496), la fondation de la maçonnerie par Euclide en Égypte (v. 1 à 57) puis sa propagation et son arrivée en Angleterre grâce au roi Athelstan (v. 58 à 86) ; la seconde partie consiste essentiellement en l’énumération des devoirs en quinze articles (v. 87 à 260) et quinze points (v. 261 à 470) – les Old Charges à proprement parler.
Ci-dessous, la transcription des derniers vers qui précèdent l’article premier des Devoirs, figurant sur les feuillets reproduits (3 v°-4 r°) :
« Il [le grand roi Athelstan] envoya – par le royaume
quérir quiconque – était maçon, […]
Une assemblée – il sut tenir […]
tous étaient là – selon leur rang
se trouvaient là – tous rassemblés
pour le statut – de nos maçons. […]
Quinze articles – ils devisèrent
et quinze points ils établirent.
Ici commence le premier article.
Géométrie : premier article… »
(Vers 70 à 87, passim. Transcription : L’Herne 2007, p. 34-35.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu