Les outils du maçon tailleur de pierre
Pierre brute, cubique, en cours de taille ; maillet en bois ; ciseaux de tailleur de pierre, avec/sans manche ; compas en fer ; équerre en fer ; têtu-pic ; marteaux taillants ; pic polka (en haut à droite)
Centre d’études des compagnonnages
Centre d’études des compagnonnages
La pierre brute n’est pas informe, car elle arrive souvent de la carrière déjà dégrossie, et le premier travail de l’artisan sera d’établir un dessin précis déterminant les formes et dimensions de la pierre qui prend place dans un ensemble. C’est seulement ensuite qu’à l’aide du maillet et du ciseau il réalisera la ciselure des arêtes de la première face du volume recherché, puis qu’à l’aide d’outils plus adaptés, notamment le marteau taillant et le pic, il dégagera cette face, en vérifiant sa planéité grâce à la règle. À partir de cette première face de référence, par tracés d’équerre, mesures au compas, ciselures et aplanissement, il réalisera la deuxième face, puis la troisième, etc. La réalisation d’une pierre parfaitement cubique résulte donc moins de la transpiration du tailleur de pierre que de sa réflexion, de sa connaissance de la géométrie et de l’emploi des outils le mieux adaptés à telle ou telle nature de pierre. En réalité, le tailleur de pierre est un spéculatif…
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu