Marque de tailleur de pierre de la cathédrale de Strasbourg
Escalier à vis de l’Œuvre Notre-Dame à Strasbourg
XVIe siècle.
Centre d’études des compagnonnages
© Photo Jean-Michel Mathonière
Les marques des tailleurs de pierre, ou marques de tâcheron, sont des signes gravés à la surface de la pierre de taille par un tailleur de pierre. Ce signe lapidaire tient lieu de signature. Chaque tailleur de pierre possédait sa propre marque qui lui était sans doute attribuée par le maître d'œuvre à la fin des quatre à cinq années d'apprentissage. Réalisées spontanément au XIIe siècle, elles deviennent de plus en plus appliquées au cours des siècles suivants, jusqu'à devenir de remarquables signes de reconnaissance à la Renaissance. Les marques servaient probablement à la rémunération des tailleurs de pierre, qui étaient payés à la tâche. À partir du XVe siècle, les tailleurs de pierre devenus maîtres d'œuvre arboraient leur marque sur un écu ou un blason, souvent apposée sur les pièces maîtresses telles que les clefs de voûte ou à côté de leur portrait sculptée. L'étude des marques de tâcherons permet de déterminer les étapes de construction d'un monument et d'éventuellement établir des liens entre différents chantiers.
Les marques de positionnement se distinguent des marques de tâcheron. Elles sont de simples signes (chiffres, lettres ou formes géométriques) qui indiquaient aux maçons le positionnement ou l'ordre de pose des pierres sur le chantier.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu