Dieu créateur
Bible historiale de Guiard des Moulins, Paris, début du XVe siècle.
Vélin, 490 x 500 (ouvert)
BnF, département des Manuscrits, Français 3, f. 3v
© Bibliothèque nationale de France
Dans le Timée, Platon décrit la création du cosmos sous forme d'une mise en ordre harmonieuse d'un état initialement indifférencié avec l'idée que le processus de création doit être guidé par les principes supérieurs de la géométrie. Cette thèse s'illustre au Moyen Âge par un Dieu géomètre, muni d'un compas, qui ordonne la création : « Dieu a créé toutes choses selon le Nombre, le Poids, la Mesure » dit le Livre de la sagesse de Salomon (XI, 21).
L’idée de présenter Dieu comme l’architecte du monde apparaît aussi dans le livre des Proverbes : « Il traça un cercle sur la surface de l’abîme » (Proverbes, VIII, 27). Mais c’est en 1567, dans l’épître au lecteur de L’Architecture de Philibert Delorme, que l’on découvre pour la première fois l’expression « Grand Architecte de l’Univers » dans un contexte « prémaçonnique ». L’expression est utilisée au début du texte fondateur de la franc-maçonnerie moderne, les Constitutions d’Anderson (1723), et connaîtra à partir de là une grande diffusion dans les loges jusqu’à s’identifier à la symbolique maçonnique.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu