Salomon fait construire le temple de Jérusalem
Flavius Josèphe, Les Antiquités judaïques, Paris, vers 1415-1420, et Tours, vers 1470
Flavius Josèphe, Les Antiquités judaïques, Paris, vers 1415-1420, et Tours, vers 1470
Enluminure du maître du Boccace de Munich.
Manuscrit, parchemin, 312 f., 405 x 280 mm
BnF, département des Manuscrits, Français 247, t. I, f. 163
© Bibliothèque nationale de France
Ce manuscrit renferme une traduction française, anonyme (autour de 1400) des Antiquitates de Flavius Josèphe (37 apr. J.-C.-vers 95). La miniature du feuillet 163, attribuée à Jean Fouquet, peintre de la cour du roi de France et plus grand enlumineur du XVe siècle, présente la construction du temple de Salomon : au premier plan, une présentation détaillée des différents artisans à l’œuvre, à gauche, en haut, dans une loggia, le roi Salomon, désignant de sa main l’édifice.
« Comme il est dit dans la Bible […], Salomon avait IV vingt mille [sic] maçons sur son chantier et le fils du roi de Tyr était son maître maçon… » (Ms Cooke, l. 553-563).
« Le roi Salomon fit venir de Tyr Hiram, fils d’une veuve de la tribu de Nephtali, et d’un père tyrien [… et ] il exécuta tous ses ouvrages » (premier Livre des rois, v. 13-14).
C’est autour d’Hiram que va s’élaborer la légende et la symbolique que l’on retrouve au grade de maître dans la franc-maçonnerie.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander