Le plus ancien procès-verbal d’une réunion de loge
Écosse, fin du XVIe siècle
Livre des procès-verbaux de la loge d’Aitcheson’s Haven (extrait), 1599.
Manuscrit, papier, 380 x 146 mm
Édimbourg, bibliothèque de la Grande Loge d’Écosse
© Bibliothèque de la Grande Loge d’Écosse
Ce registre contient le plus ancien procès-verbal d’une réunion de loge qui nous soit parvenu. On y découvre, en effet, le compte rendu des travaux de la loge d’Aitcheson’s Haven, un hameau sur la côte, à une dizaine de kilomètres à l’est du centre d’Édimbourg, le 9 janvier 1599 (en Écosse, jusqu’en 1602, l’année commence le 25 mars, le 9 janvier 1598 inscrit en tête du texte est donc pour nous le 9 janvier 1599).
Comme toutes les anciennes corporations écossaises, la loge est dirigée par un gardien (« Warden ») et un diacre (« Deacon »). L’expression « maître » pour désigner le président de l’atelier n’apparaît dans les archives de cette loge qu’en… 1825 ! On retrouve les signatures de trois des frères participant à cette tenue de 1599 au bas de la charte Saint-Clair de 1601.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu