Les « statuts Schaw » : les premières loges autonomes
Les « statuts Schaw »
Les premières loges autonomes
William Schaw, statuts des maîtres maçons, 1598.
Manuscrit, papier. 4 f. (1598), f.4
Édimbourg, bibliothèque de la Grande Loge d’Écosse
© Bibliothèque de la Grande Loge d’Écosse
Les « statuts Schaw » furent édictés en 1598 et 1599 par William Schaw, maître des bâtiments du roi d’Écosse. Le 21 décembre 1583, le roi Jacques VI d’Écosse nomme William Schaw (vers 1550-1602) Maister o’Wark, c’est-à-dire « maître des travaux » de la Couronne. Il porte aussi le titre de « maître en chef des maçons ». Le 28 décembre 1598, il promulgue des règlements connus sous le nom de « statuts Schaw ». S’inspirant des Anciens Devoirs, ils seront complétés, dans une deuxième version, en 1599.
Ce texte présente d’abord des dispositions classiques relatives à la sécurité sur les chantiers, à l’interdiction d’employer des apprentis ou des compagnons ayant rompu un contrat avec un autre maître, à l’obligation de reconnaître ses éventuels manquements dans un ouvrage… Ces textes sont aussi le plus ancien document connu qui présente les loges comme des entités non plus temporaires et liées à un chantier, mais permanentes, autonomes et siégeant dans une ville. C’est la première fois que les loges de maçons apparaissent comme des « personnalités morales ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu